Achats Connexion
STOP HUMIDITE

Les origines de l'humidité dans les maisons anciennes : le phénomène d'électro-osmose

La remontée d'eau dans vos murs suit une mécanique naturelle, connue depuis trois siècles de façon empirique et étudiée depuis le XXème siècle par les scientifiques.
Il s'agit de l'électro-osmose, osmose-phorèse.

Pour pouvoir traiter efficacement un mur humide, il nous apparait indispensable de connaitre l'origine et le fonctionnement des flux osmotiques (cinétique).

Les conditions nécessaires

Le type de construction de votre maison est un facteur déterminant à l'origine des remontées d'eau par capillarité.

Il s'agit alors de distinguer les deux types d'habitat en leur attribuant des dérèglements propres.

Illustration
Plan de coupe d'une maison récente et de son implantation au sol

La maison récente est isolée totalement du plan de sol. Les fondations en béton armé constituent une base isolante à la partie supérieure qui y repose. De ce fait, l'humidité ne peut pas atteindre les parties habitables de la maison.

Quand on est en présence d'humidité, c'est qu'il y a une faiblesse dans sa protection. Les causes sont alors dues :

  • à la faiblesse des enduits extérieurs, à des fissures, à des jointures de liaison maçonnerie
  • à une arase de mauvaise qualité ou oubliée, des remontées capillaires capillaires naturelles.

Toutes ces causes sont dues à qualité de la construction et des restaurations qui lui ont été apportées par la suite.

Dans le cas de l'habitat récent, l'humidité provient d'une eau de pluie ou d'écoulement, dite « eau propre ». La remontée capillaire, si elle existe, ne peut être ici qu'une remontée par capillarité de porosité (cf. loi de Jurin), et cette remontée ne pourra pas dépasser 20cm de hauteur par rapport au niveau du sol.

Alors dans ce cas, on peut dire que l'eau monte à une hauteur qui n'est fonction que de la porosité du matériau. Pour exemple : Béton => porosité fermée >3%, et à l'opposé : Pierre calcaire => porosité ouverte >25% de son poids d'eau. Dans une situation normale, la remontée par porosité (ou "remontée capillaire") sera de 1/2cm pour le béton et de 20cm maximum pour la pierre calcaire. Attention, ceci est une généralité.

Il est donc à déduire que toutes les remontées d'eau au dessus de 30cm ne sont pas du seul fait de la porosité naturelle.

Illustration
Plan de coupe d'une maison ancienne et de son implantation au sol

Les maisons anciennes n'ont pas les mêmes dégèlements que les maisons récentes. Si dans les maisons récentes l'origine de l'humidité est causée par une eau propre, l'humidité constatée dans une maison ancienne est toute autre.

Sachant que les fondations et les murs sont totalement intégrés dans le sol, l'humidité de proximité a alors un impact direct sur le bâti de la maison. L'historique de son sol est prépondérant sur sa situation d'humidité.

Les deux formes de remontée capillaire sont ici plus significatives car, comme nous l'avons vu précédemment, si dans la maison récente les remontées sont essentiellement par porosité, dans la situation de maisons anciennes elles seront majoritairement de type osmotique du fait du taux d'acidité de l'eau environnante, cette fois non « propre ».

La présence de particules ACIDES (Ph) dans le sol fait la différence entre :

  • Les remontées capillaires naturelles par porosité, de 1 à 20cm de hauteur
    et
  • Les remontées capillaires accentuées par la pression osmotique (cinétique), de 50cm à 350cm de hauteur

La qualité du diagnostic est donc primordiale pour déterminer l'origine exacte de l'humidité et ainsi déterminer la solution adaptée procurant les meilleurs résultats.

Remonter
Remonter
 
Accueil

Page d'accueil

Humidité

L'Humidité dans la maison

Explication électro-osmose

Bonnes et mauvaises solutions

Centrales de traitement électronique

Traitement électronique

Centrales de traitement magnétique

Traitement magnétique

Devis et diagnostic gratuits

Diagnostic en 3 clics

Nous contacter

Nous contacter

Mentions légalesPlan du siteAide et téléchargementsStop Humidité © 2016