Achats Connexion
STOP HUMIDITE

Maison récente (avec vide sanitaire)

Généralement à partir de 1960, les murs sont isolés du sol par un vide sanitaire constitué d'un support de fondation ancré dans le sol et couvert d'une dalle faite au-dessus avec un espace de vide. De ce fait, l'humidité ne peut pas atteindre la base des murs de construction qui sont souvent poreux (parpaing, brique, siporex, etc.). Il est donc aisé de comprendre que toutes les situations d'humidité sont majoritairement dues à des défauts de construction, ou à la qualité des restaurations et modifications de bâti qui ont été réalisées par la suite.

Les situations rencontrées sont :

  • Trace de remontées à la base de certains murs jusqu'à un maximum de 20cm de hauteur par rapport au sol
  • Traces de moisissures vertes à l'extérieur et noires à l'intérieur
  • Frange d'humidité marquée par une ligne blanche poudreuse (lait de chaux)
  • Carrelage humide à proximité des murs de fondation, soutènement
  • Condensation dans les angles supérieurs des pièces ou encadrements de fenêtres
  • Odeurs et altération des mobiliers en bois et tissu, oxydation des parties métalliques
  • Buée importante dans les chambres, cuisine et salle de bain

Les problèmes d'humidité sont donc :

  • Les infiltrations dues à la porosité des matériaux exposés à l'eau
  • Les infiltrations dues aux liaisons de maçonnerie non étanches (arase, protection hydrofuge, ...)
  • La condensation créée par un manque de ventilation suffisante. Dans la plupart des cas, le système de ventilation en place n'a pas été calculé sérieusement et n'est donc pas adapté à la gestion des vapeurs d'humidité

Souvent ces dérèglements surviennent après une rénovation : remplacement de fenêtres, VMC défectueuse ou inadaptée, mode de vie créant un surplus d'humidité (sèche linge, aquarium, etc.).

Remonter
Remonter

Maison ancienne (de plus de 60 ans)

La plupart des maisons anciennes possèdent des murs directement posés sur le sol sur un radier de grosses pierres  à une profondeur variable de 50cm. Dans la plupart des cas, pour les maisons du début du siècle dernier et encore plus anciennes, les sols sont constitués de terre battue, recouverte d'une chape en chaux maigre et d'un carrelage.

Quand un parquet est présent, celui-ci est posé sur des lambourdes calées directement et sommairement sur un sol de gravas.

Les principales situations d'humidité peuvent être alors de 2 ordres :

  • Des infiltrations sous l'effet de pression et gravité. Cette situation est le plus souvent constatée sur les murs de sous-sol ou rez-de-jardin. A l'époque de la construction, ces pièces n'avaient qu'une fonction de cave ou de remise et de ce fait étaient naturellement froides et humides.

  • Un Phénomène naturel électrique qui dépend de l'historique de vie de la maison et de sa situation.

Ces deux cas sont caractéristiques des maisons anciennes. Les murs sont très souvent hétérogènes et n'ont pas de protections hydrofuges. Ils n'en avaient d'ailleurs pas besoin étant donnés leur épaisseur, ajoutée à l'enduit naturel respirant des façades.

Les murs de cave sont naturellement humides car non protégés de l'humidité de la terre extérieure, leur hygrométrie et température sont régulées naturellement par une ventilation par dépression naturelle.

Les autres situations d'humidité que l'on peut trouver dans ce type d'habitat sont communes à celles des habitations récentes (condensations, infiltrations, etc.).

Remonter
Remonter
 
Accueil

Page d'accueil

Humidité

L'Humidité dans la maison

Explication électro-osmose

Bonnes et mauvaises solutions

Centrales de traitement électronique

Traitement électronique

Centrales de traitement magnétique

Traitement magnétique

Devis et diagnostic gratuits

Diagnostic en 3 clics

Nous contacter

Nous contacter

Mentions légalesPlan du siteAide et téléchargementsStop Humidité © 2016